Résumé

Toute l’histoire de l’Occident est celle du progrès et toute l’histoire du progrès est celle de l’Occident.

L’Occident n’a jamais été aussi puissant et massivement humaniste, et pourtant, les élites politiques des pays occidentaux ne parlent que des moyens de tuer cette puissance, mus par la repentance chrétienne-gauchiste ou par le désir chrétien-réactionnaire de finir en martyr.

Notre civilisation a besoin d’une vision bâtisseuse et conquérante, loin de la déconstruction gauchiste et des râles liberticides conservateurs. La droite idéologique est politiquement inexistante à ce jour. Le Manifeste de l’Occidentalisme marque l’année zéro de la droite occidentale.

Là où le gauchiste fera primer l’égalité sur la liberté, menant à la dictature communiste ou à l’égalitarisme social, là où le conservateur écrasera toujours la liberté et l’égalité pour rétablir un ordre moral, la droite doit être l’étendard de la Liberté.

L’occidentalisme est la solution. Ce manifeste est le premier texte fondateur limpide de la seule droite possible : une droite radicalement libérale, progressiste et libertaire.