3.8 L’occidentalisme

L’occidentalisme est la défense de l’Occident, donc de son peuple artisan, du progrès, de la liberté, de l’individualisme, de l’autocritique constructive, du rayonnement universel et du féminisme.

L’occidentalisme, c’est l’acceptation de la supériorité de la civilisation occidentale et de ses valeurs ainsi que du rôle prométhéen de la race blanche dans l’humanité.

C’est la réclamation de l’héritage commun au monde blanc, selon laquelle tous les européens sont unis par des liens de sang forts, une histoire et une culture communes dont les différences ne sont que les déclinaisons régionales de la lignée européenne.

L’occidentalisme est un mouvement politique servant la cause raciale-progressiste, portant le projet libéral-hédoniste avec pour philosophie le culte du progrès et la conscience ancestrale.

L’occidentalisme a pour devise constitutionnelle « Liberté, Égalité, Fraternité » et sa devise motrice est : « Liberté, Progrès, Hédonisme ».

À l’image du rêve américain, l’occidentalisme désigne l’éthique occidentale entendant adhérer aux principes élaborés dans nos constitutions libérales : la vie, la liberté et la recherche du bonheur.

La décroissance, l’austérité et la mortification sont l’antimatière de l’Occident, et l’occidentalisme entend purger ces notions abrahamiques du débat public pour graver dans le marbre ce qui a fait de tout temps notre supériorité civilisationnelle : le progrès, la liberté et l’hédonisme.

La liberté, c’est la condition d’existence de l’hédonisme, et ce qui rend le progrès possible et désirable. Ce sont les droits de l’homme et la statue de la Liberté.

Le progrès, c’est la conquête apollonique du savoir et de la meilleure société, la recherche de l’excellence et de l’accomplissement. Le décorum et la grandeur civilisationnelle de l’Occident.

L’hédonisme, c’est la célébration dionysiaque de la vie et de ses plaisirs, et la promesse d’un bonheur et d’un épanouissement toujours plus grands. La civilisation comme socle de l’insouciance et de la dolce vita occidentale.

Progrès, liberté et hédonisme, telle est la devise de l’occidentalisme.